La vie de Bodil Joensen

thebodilstory-1

thebodilstory-2

thebodilstory-3

thebodilstory-4

thebodilstory-5

thebodilstory-6

thebodilstory-7

thebodilstory-8

thebodilstory-9

thebodilstory-10

thebodilstory-11

thebodilstory-12

thebodilstory-13

thebodilstory-14

thebodilstory-15

thebodilstory-16

Comme nous l’avons promis, Bodil Joensen est de retour dans une nouvelle version de « la belle et la bête ». Bien que le cheval soit son animal favori, Bodil aime s’essayer avec d’autres. Cette zoophile invétérée savoure même une bite humaine de temps à autres! Quand Robert, le fils du voisin, vint lui donner un coup de main – et d’autres chose! – Bodil oublia ses chevaux un moment. En fait, Robert est « monté comme un cheval »!

On ignore si l’amant de Bodil est lui aussi zoophile ou non, mais chose marrante, à chaque fois qu’il la baise, il tient à ce qu’elle se mette à quatre pattes – comme une chienne! Il n’adopte jamais une autre position! Le meilleur endroit que Bodil connaît avec un homme occasionnel, c’est l’étable, ou bien si ça arrive dehors, elle reste toujours à côté de l’étalon de façon à sentir la présence de l’animal et à humer son fumet fauve. Il n’y a qu’ainsi qu’elle peut vraiment jouir!

Quand Bodil commença à rendre publiques ses activités spéciales – en effet, elle est une vraie « exhibo » – elle devint bien sûr célèbre, tellement célèbre que des photographes de l’étranger vinrent lui offrir un emploi. Voici des photos qu’un contributeur français nous a offertes quand il eut la chance de « travailler » avec Bodil. Bien qu’étant aguerri dans la branche pornographique, ce photographe a rougi devant ces « cochonneries »!

« Le chien est le meilleur ami de l’homme », c’est bien vrai. Mais dans ce cas particulier, on dirait plutôt « le meilleur ami de la femme ». Bodil en sait quelque chose. « Lassie », son chien est tellement bien dressé qu’il obéit au doigt et à l’oeil devant la caméra! Mais il n’a guère besoin de jouer la comédie.

Nous avons vu que Bodil se permettait d’inviter son cheval favori dans son appartement, et que celui-ci ne pouvait que se sentir « comme chez lui » pour ainsi dire. Cette fois-ci, elle est avec un « gentleman farmer » des environs, un type qu’elle connaît bien mais quand Bodil se tape une baise du genre human, ça prend jamais beaucoup de temps! Tôt ou tard, elle veut se retrouver avec l’un ou l’autre de ses animaux faimiliers, à faire telle ou telle cochonnerie.

Dans ce cas-là, le mot « cochonnerie » est exact! En effet, c’est un énorme verrat qu’elle invita cette fois dans son appartement quand elle en eut assez avec son amant humain! L’énorme porc reconnut aussitôt sa maîtresse et il se rua sur elle aussitôt!

Bodil branla tout d’abord l’animal d’une main experte, puis vissa la bite en tire-bouchon dans sa grasse cramouille trempée. Bodil adore le chatouillement que lui procure le fin pénis nerveux qui frétille en elle. C’est une « sensation sensationnelle »!