Ma femme est zoophile

J’ai aujourd’hui le bonheur de partager ma vie, mes fantasmes, mes pulsions avec Maude. Nous nous sommes rencontrés par le net via un salon tchat. Oui, cela peut arriver là où l’on s’y attend le moins. Mais quelle agréable surprise au final!

A mon grand bonheur, ni la distance et ni nos attentes furent un frein à ce que nous puissions nous rencontrer. Après les banalités d’usages pour faire plus ample connaissance (vie pro, perso etc.), nous avons abordé sans complexe nos envies dans l’intimité du couple.

Tout fut passé au crible des deux côtés car nous n’avions rien à perdre car rien n’avait commencé. C’est alors que le sujet fantasmes de l’un et de l’autre fut mis sur la table et en particulier celui de l’acte zoo. De vivre une saillie pour Maude sous les yeux et la participation de sa moitié. Pour ce qu’il me concerne s’était bien évidemment le même que Maude.

maude-1

L’abcès étant percé nous n’avions plus rien qui nous retenait pour ne pas vivre pleinement nos pulsions. Nous apprîmes à nous découvrir dans nos jeux et progressivement des sentiments de bien-être, d’attention, de partage naquirent. C’est une étape que nous n’avions pas programmé mais qui alimenta nos ébats avec plus de passion.

La personnalité de Maude se déclina naturellement vers la soumission dans l’intimité du couple (jeu, rôle, soirée, ébat). A la recherche d’un compagnon de jeu pour Maude, nous nous tournâmes vers l’adoption. Entre temps nous avons parcourus à travers des soirées privées D/S, divers jeux (uro, fouet, attache, martinet etc…) pour nous apprivoiser mutuellement. C’est avec une grande complicité que nous avons appris à nous connaître et faire évoluer nos sentiments sincères, respectueux de l’un envers l’autre. Au préalable, nous avions établi nos règles, nos limites respectives.

C’est alors que nous répondîmes à une annonce sur le bon coin pour l’adoption d’un compagnon à 4 pattes. Un éleveur désirait stopper l’élevage de la race « labrador » et désirait plus remettre ses chiens à des propriétaires responsables et aimants que d’en faire un business. Nous repartîmes alors avec ce chien envers lequel nous devions tout lui apprendre du monde extérieur. Car il avait déjà 2 ans et demi et ne connaissait rien d’autre que le chenil.

maude-2

D’un caractère soumis, il découvrit progressivement notre univers dans lequel il devait reprendre ses marques. Ce temps d’adaptation passé (pas mal de temps pour s’assurer que tout allait bien pour tout le monde), nous passâmes aux jeux plus interdits.

Toucher du doigt ce doux fantasme, voir, participer, partager ces instants avec ma moitié à domicile, c’est à dire lorsque nous le souhaiterions me mettait en mode fascination. L’ambiance, palpable, nous électrisait l’un et l’autre. Le plaisir du moment dans le regard de l’autre augmentait nos désirs.

Maude se dévoile progressivement à son nouveau compagnon de jeu. L’apprentissage sera long pour nous trois. Il nous aura fallut quasiment 14, 15 mois pour arriver à une première tentative seul de notre ami. Au préalable, il y eut beaucoup d’approches diverses dans nos jeux pour le mettre en confiance mais son passé au chenil en qualité de chien soumis dans la meute ne pouvait pas l’aider.

Durant cette période d’apprentissage, nous rencontrâmes dans un hôtel sur Avignon un propriétaire d’un golden pour lequel on nous avait assuré qu’il était éduqué. Quelle déception puisqu’il ne léchait même pas et se demandait ce que l’on attendait de lui. Ce fut une réelle frustration de Maude qui désirait se sentir saillie depuis si longtemps. Nous avons ainsi appris à attendre par nos propres moyens pour arriver à nos fins sans plus jamais faire appel à l’extérieur (trop souvent déçus).

maude-3

Une petite soirée chez un couple au sud de Nîmes qui désirait connaître une première approche canine nous permit de nous mettre plus en confiance sur le fait que notre sexualité pouvait se vivre comme nous le concevions. C’est à dire au sein du couple de manière tout à fait normale comme une pratique naturelle, une envie partagée.

Toutes ces nouvelles expériences acquises pour nous trois nous permirent de débloquer toutes nos frustrations et de nous faire glisser sur des jeux plus ouvert. Notre expérience était devenue ce que nous désirions. Vivre la zoophilie comme nous le voulions au moment où nous le désirions dans les lieux que nous choisisions (mesures de sécurité prises au préalable).

maude-4

Maintenant ce n’est plus un chien dont je suis le maître mais bien d’un chien et d’une adorable chienne. Une chienne qui répond au doux prénom de Maude qui arrive à s’identifier comme petgirl.

Un tatouage fut mis sur le pubis de Maude, l’empreinte exacte de la patte de notre compagnon. Elle est chienne, à lui pour répondre à ses pulsions, ses envies lorsqu’il le désire. Seul moi le maître en donne le feu vert ou non.

Nous invitons tous les couples à vivre aussi intensément cet acte par l’amour, la beauté du moment, le plaisir et le partage de l’autre dans le respect de chacun. Bien que tu me sois soumise, chienne et là pour répondre à toutes mes envies les plus perverses, je ne trouve aucun mot assez fort pour t’exprimer tout mon amour, mon respect envers toi.