Un nouveau type d’amour

newkindoflove-1

newkindoflove-2

newkindoflove-3

newkindoflove-4

newkindoflove-5

newkindoflove-6

newkindoflove-7

newkindoflove-8

newkindoflove-9

Quand Wilma quitta son amant « un type con, bourré de principes » elle s’acheta un beau chien dans une intention toute particulière. En effet, elle avait toujours rêvé de faire des cochonneries avec un animal. Mais c’était pas encore assez pour cette grande vicieuse.

Wilma eut alors l’idée de faire une sorte « d’échange de partenaires » avec d’autres femmes aussi perverties qu’elle. Ainsi, ça apportait de la nouveauté. Un jour, une de ces personnes lui avait sorti : « Les chiens n’aiment pas les chats, mais les chattes, ils adorent! » Et c’était une vérité! Wilma s’était soulagée la vessie une heure auparavant sans s’essuyer, de telle manière que sa moule sente encore plus fort!

Le sexe du chien dégageait lui aussi une odeur cochonne, et Wilma appréciait. Le bout était salé, et parfois, quand elle pressait sur la hampe avec ses doigts ou ses lèvres, cela faisait issir un peu de jus gluant, d’une sapidité saline. Wilma ne savourait que des délices raffinées.

Quand Wilma fornicotait ainsi, cela lui rappelait ses premières amours, avec des « bistoquettes » de gamins. Le pénis d’un chien est petit, mais nerveux, tout comme celui d’un petit mec vicelard. C’était mieux qu’une grosse biroute paresseuse!

Wilma connaissait un truc infaillible pour se faire jouir. Avec le bout de la bite, elle se frictionnait le clitoris. Et sa jouissance était telle qu’elle perdait presque connaissance!